mercredi 30 novembre 2016

Les falaises de Normandie #Fécamp #SeineMaritime


Voulez-vous de la mer connaître un vrai miracle,
Disait-il; voulez-vous contempler un spectacle
Que le poète ému cherche d'un pas fréquent ?
Partez un jour, gagnez les côtes de Fécamp ;
Sur la grève en talus que le flot escalade,
Allez voir Étretat, maritime peuplade,
Assise obscurément sur les mêmes galets
Où la Gaule romaine eut son dernier relais.

Joseph Autran, Falaises de Normandie 

mardi 29 novembre 2016

Vaches dans la brume #PaysdAuge #Calvados



C'est l'heure exquise et matinale
Que rougit un soleil soudain. 
A travers la brume automnale 
Tombent les feuilles du jardin.

François COPPÉE, Matin d'Octobre

lundi 28 novembre 2016

Camaïeu de colombages - Pays d'Auge #Calvados



La véritable maison normande se trouve dans la Vallée d'Auge et dans le pays de Caux. Lorsque le train qui file vers Caen a dépassé Bernay, le paysage change : aux champs labourés de l'Ile-de-France, aux forêts du Vexin, succèdent de gras pâturages sillonnés de rivières et plantés de pommiers ; la verdure la plus intense se développe dans des terrains d'alluvions, au sous-sol marneux, où la pierre fait absolument défaut. C'est là, dans ce pays où les ouvriers durent se plier aux nécessités de la situation, qu'il faut suivre l'entier développement de cette architecture, qui n'a pas pris naissance en cet endroit, mais qui, forcément, subit certaines modifications imposées par le manque absolu de matériaux de première nécessité. (...) C'est à peine si, dans ce coin de la Normandie, les fondements s'élèvent au-dessus de terre, à la hauteur nécessaire pour préserver la filière de l'humidité. La maison dès lors devient une véritable cage, démontable, transportable, et plusieurs habitations déplacées de nos jours, par leurs propriétaires, ont mis dans la suite les archéologues dans un grand embarras.

Fernand de Mély, Maisons Normandes II

dimanche 27 novembre 2016

La coupole de la basilique de #Lisieux

 
Posted by Picasa

Notre Père qui êtes aux cieux
Restez-y
Et nous nous resterons sur la terrre
Qui est quelquefois si jolie


Jacques Prévert, Pater Noster

samedi 26 novembre 2016

Le Mont comme un mirage - Mont-Saint-Michel #Manche

 
Posted by Picasa

Je l’avais vu d’abord de Cancale, ce château de fées planté dans la mer. Je l’avais vu confusément, ombre grise dressée sur le ciel brumeux. Je le revis d’Avranches, au soleil couchant. L’immensité des sables était rouge, l’horizon était rouge, toute la baie démesurée était rouge ; seule, l’abbaye escarpée, poussée là-bas, loin de la terre, comme un manoir fantastique, stupéfiante comme un palais de rêve, invraisemblablement étrange et belle, restait presque noire dans les pourpres du jour mourant.

vendredi 25 novembre 2016

Impressionant Ciel #impressioniste - #Calvados

 
Posted by Picasa
Souviens-toi de tes rêves

Quand ils surgissent au petit matin

Couche-les sur du papier velin

Alors que tes yeux encore endormis

distinguent ni le jour ni la nuit



Souviens-toi de tes rêves

Quand la lune à peine voilée

les enrobe d'une faible lumière

Ils deviennent des eaux fortes

aux traits confus et doux



Souviens-toi de tes rêves

Ceux qui hantent tes nuits

Ceux qui illuminent ta vie

Ils peuplèrent ton enfance

Et sèment sur ton existence

Un tendre soleil d’espérance

Marc Quémard, Souviens-toi

jeudi 24 novembre 2016

mercredi 23 novembre 2016

Le vent portera les nuages et les blés - La vallée de la Vère #Orne

 
Posted by Picasa

Ton message à la Grande Ourse
Et la trajectoire de la course
Un instantané de velours
Même s'il ne sert à rien
Le vent l'emportera
Tout disparaîtra mais
Le vent nous portera




Sophie Hunger, d'après Le vent nous portera de Noir Désir

mardi 22 novembre 2016

Le sémaphore de #Carteret - #Manche #Cotentin

 
Posted by Picasa

Au moindre coup de Trafalgar, 
C'est l'amitié qui prenait l'quart, 
C'est elle qui leur montrait le nord, 
Leur montrait le nord. 
Et quand ils étaient en détresse, 
Qu'leur bras lancaient des S.O.S., 
On aurait dit les sémaphores, 
Les copains d'abord.



Georges Brassens, Les Copains d'abord

lundi 21 novembre 2016

Le bestiaire de la Cathédrale de #Rouen - Seine-Maritime

 
Posted by Picasa

Tous les visages parlent d'eux-mêmes
avant qu'on ne les connaisse
le mien t'a dis va-t-en cours au loin 
Je ne serai que tristesse


Pierre Lapointe, Tous les visages

dimanche 20 novembre 2016

Byzance en Normandie ? La Basilique Sainte Thérèse de #Lisieux

 
Posted by Picasa

Ma vie n’est qu’un instant, une heure passagère
Ma vie n’est qu’un seul jour qui m’échappe et qui fuit
Tu le sais, ô mon Dieu ! pour t’aimer sur la terre
Je n’ai rien qu’aujourd’hui !


Saint Thérèse de Lisieux, Mon chant d'aujourd'hui

samedi 19 novembre 2016

Le chemin des champs - Moutiers au #Perche

 
Posted by Picasa

Quant un chemin est à lui seul une invitation au voyage...

Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble !

Charles Baudelaire, L'Invitation au Voyage 

vendredi 18 novembre 2016

Le manoir normand, à Coupesarte #Calvados

 

Quand reverrai-je, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

jeudi 17 novembre 2016

Arbres, photo de famille - Pays d’Auge #Calvados

 
Posted by Picasa

Pas une feuille qui bouge, 
Pas un seul oiseau chantant ; 
Au bord de l'horizon rouge 
Un éclair intermittent ;

Théophile Gautier, Paysage

mercredi 16 novembre 2016

En #Normandie, il fait beau plusieurs fois par jour...

 
Posted by Picasa

Parfois j'aimerais ralentir le temps
Que le jour s'égraine tranquillement
Comme un paysage qui défile en marchant
Lentement, lentement,
prendre mon temps,
Prendre mon temps,
Lentement, lentement

Parfois je rêve d'un jour sans heure
S'écoulant au rythme de mes pas
D'une journée sans aube ni coucher,
Sans crépuscule ni durée
Un jour sans heure qui n'en finirait pas de se donner

Et alors je rêve
encore
de nuit sans matin
et
de jour sans matine
D'insomnie joyeuse
éclairée par la lune
Et d'aurores éternelles
où l'on goûte le calme
rare
comme la paix sur cette terre

Marc Quémard, Un jour sans heure

mardi 15 novembre 2016

Le Pays d’Auge en ombre chinoise - #Calvados

 
Posted by Picasa

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Victor Hugo, Demain dès l'Aube


lundi 14 novembre 2016

Les impressionistes "ciels" de #Normandie - Au-dessus de #Lisieux

 
Posted by Picasa

Une aube affaiblie
Verse par les champs
La mélancolie
Des soleils couchants.

La mélancolie
Berce de doux chants
Mon coeur qui s'oublie
Aux soleils couchants.

Paul Verlaine, Soleils couchants

dimanche 13 novembre 2016

Le Christ en majesté de Moutiers au Perche

 
Posted by Picasa


Puisque, une fois encore, Seigneur, je n'ai ni pain, ni vin, ni autel, je m'élèverai par-dessus les symboles jusqu'à la pure majesté du Réel, et je Vous offrirai, moi Votre prêtre, sur l'autel de la Terre entière, le travail et la peine du Monde.

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955), La Messe sur le Monde

samedi 12 novembre 2016

Des tours de pierre jaillissent d'une forêt dense - le Manoir de la Vove - Perche

 
Posted by Picasa

Près d’un étang profond où se baignent des ombres,
Un manoir entouré par une forêt dense,
Dresse ses tours de pierre et son squelette immense...

Francis Etienne Sicard, Marguerite de Bourgogne

vendredi 11 novembre 2016

jeudi 10 novembre 2016

mercredi 9 novembre 2016

Une vache, un pommier, un cliché - Cambremer

 
Posted by Picasa
Devant la blanche ferme où parfois vers midi
Un vieillard vient s’asseoir sur le seuil attiédi,
Où cent poules gaîment mêlent leurs crêtes rouges,
Où, gardiens du sommeil, les dogues dans leurs bouges
Ecoutent les chansons du gardien du réveil,
Du beau coq vernissé qui reluit au soleil,
Une vache était là, tout à l’heure arrêtée.

mardi 8 novembre 2016

Le château des champs - Vendeuvre

 
Posted by Picasa

La main au front, le pied dans l'âtre,
Je songe et cherche à revenir,
Par delà le passé grisâtre,
Au vieux château du Souvenir.

Théophile Gautier, Le château du souvenir

lundi 7 novembre 2016

Dans une allée de pommiers en fleur - Ouilly-le-Vicomte

 
Posted by Picasa

"Comme un pommier parmi les arbres de la forêt, tel est mon amant parmi les fils. Je désirais son ombre, j’y habite ; son fruit est doux à mon palais."

Le Cantique des Cantiques 2.3

dimanche 6 novembre 2016

Un jardin en blanc à Varengeville-sur-mer



Bois des moutiers

C'est un vallon couvert d'ombrages
Au milieu d'arbres sans âge
Un asile en blanc et sans vent
Qui s'étend qui s'étend

C'est une prairie d'un vert brillant
Qui s'allonge hors du temps
Comme un vieux chant d'autan
Qui s'entend qui s'entend

C'est un jardin bleu de pluie
Un peu touffu, un peu fouilli
Où la mer comme un étang
Se détend se détend

C'est une pente adolescente
Tachetée de douces Agapanthe
Un carré simple et reposant
Qui se sent qui se sent

C'est un lieu secret et serein
Où chaque sentier s'éteint
Comme des jeux d'enfants
En riant, en riant

C'est un labyrinthe caché
Où des soleils accrochés
Arrosent des buissons blancs
Éblouissant, éblouissant

C'est un vallon couvert d'ombrages
Au milieu d'arbres sans âge
Un asile en blanc et sans vent
hors du temps, hors du temps

Marc Quémard, Poèmes 

samedi 5 novembre 2016

Les Peupliers du Lac de Flers


Les peupliers d’argent
Qui s’inclinent sur l’eau
Savent tout, mais ne parleront jamais.

Extrait du poème "Les Peupliers d'Argent" de Federico Garcia Lorca

vendredi 4 novembre 2016

Un chemin couvert d'or en Pays d'Auge


Va ton chemin sans plus t'inquiéter !
La route est droite et tu n'as qu'à monter,
Portant d'ailleurs le seul trésor qui vaille,
Et l'arme unique au cas d'une bataille,
La pauvreté d'esprit et Dieu pour toi.